Tours

TOURS (Indre & Loire)

 
Forte d’une agglomération de 298.000 habitants, la préfecture d’Indre & Loire peut se targuer d’un passé riche, et mouvementé. Ce qui se traduit par un patrimoine intéressant. Plusieurs monuments émaillent la ville : la cathédrale St.-Gatien, la basilique St.-Martin, qui est enterré à Tours, la gare, le pont Wilson, mais aussi son quartier piétonnier autour de la place Plumereau, idéal pour les ballades de jour et de soirée. De nombreux restaurants et musées sont à découvrir, vous verrez la liste sur d’autres topics.

Ville étudiante, elle est réputée pour son dynamisme et ses nombreuses possibilités de sorties nocturnes.

Voici le site internet de la ville : http://www.tours.fr/.


Fiche d'identité :
Département : 37 – Indre & Loire – Région Centre Val-de Loire
Nombre d'habitants : 137 046
Nom habitants : Tourangeaux, Tourangelles

 

Fondée à l’époque Gallo-Romaine, où elle portait le doux nom de Caesarodunum, la ville de Tours a vu venir vers elle Saint-Martin, où il finira ses jours, au IVème siècle.

Les menaces des Barbares au Vème siècle et des Normands au IXème poussent la cité à se ceinturer de remparts.

Vers l’an Mil, Tours est alors bicéphale : la cité autour du château féodal fait face à Châteauneuf, dont le pôle principal est la basilique Saint-Martin. Ce n’est qu’au XIVème siècle que les deux s’uniront derrière un rempart commun. La cathédrale commence à sortir de terre au XIème siècle, et ne sera terminée que pendant la Renaissance.

À cette époque, les rois de France venaient souvent sur les bords de Loire : C’est à ce moment que les célèbres châteaux vont sortir de terre. Cette habitude perdurera jusqu’au XVIIème siècle et la montée en puissance de Versailles.

Passée cette période, Tours continue à se développer, en accueillant la route royale Paris-Espagne (l’actuelle RN10), puis le chemin de fer dès 1846. Des constructions remarquables vont contribuer à faire de la préfecture d’Indre & Loire une ville agréable à visiter : le pont Wilson (1776), la nouvelle basilique Saint-Martin (1890), la gare (1898) et l’Hôtel de ville (1904).

Depuis, forte d’un patrimoine remarquable, et d’une proximité vers Paris (1h en TGV), idéalement placée au cœur d’un carrefour autoroutier, Tours essaye de jongler entre le passé et son avenir, et ce malgré la seconde guerre mondiale dont l’agglomération sortira blessée, notamment le centre-ville, en partie détruit en juin 1940.


Une petite visite guidée ?


Tout d'abord, les monuments, à commencer par l'hôtel de ville...
 




... sa place, avec ses jets d'eau et son palais de Justice...

 

 





... et sa magnifique cathédrale St-Gatien. 

 

 

  
 
 

 

Tours a son château, flanqué de, tours ...





C'est aussi sa rue Nationale ...


 

 





... et sa place Plumereau, dans le "Vieux Tours", avec ses vieilles maisons... 

 

 

  




Et Tours, c'est enfin la Loire, majestueuse à la largeur aisée. 

 

 

 


 

 

Et encore, sur cette photo, vous n'en avez que la moitié !

 




Le pont Wilson, ou "Pont de Pierre"... 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Le pont de fil.

 

 

 

 

 

 

 

 Bords de Loire animés par de jolies manèges pour les fêtes de fin d'année.

 

 
 
 
Enfin, une note romantique pour finir ...
 
 





5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×